Nos conseils d’experts

 

conseil-1-maison-de-la-literie1.Une nouvelle literie : Quels impacts?
2 fois moins de micro-éveils dans la nuit, et 3 fois moins d’activité musculaire pendant le sommeil avec une nouvelle literie. Voici le constat issu de l’étude Actimuscle. Il est donc primordial de penser à changer sa literie.

Cette étude analyse l’influence de la literie sur le sommeil et précise en quoi changer de literie est en mesure d’améliorer la qualité du sommeil. « La literie neuve agit non pas sur la nature du sommeil mais sur sa continuité et donc sur sa qualité récupératrice » explique le Professeur Damien Léger.

Les cycles du sommeil ainsi que l’activité musculaire et les micro-éveils sont étudiés à la fois sur une literie ancienne et sur une literie neuve.
A chaque minute de la nuit, le sommeil est mesuré et analysé : rythmes cérébraux, muscles du menton et des jambes, mouvements des yeux… Autant de critères permettant d’évaluer la qualité du sommeil. Le constat est sans appel : sur une literie neuve, tous les sujets ressentent une meilleure forme au réveil et dans la journée qui suit.

2. Quand renouveler sa literie ?
De manière générale, il est important de changer sa literie tous les 10 ans. C’est la durée de vie moyenne après laquelle matelas et sommiers perdent 30% de leurs performances. Hygiène, santé, sommeil.. autant d’éléments qui imposent ce changement, pour des nuits réparatrices et confortables.

Les premiers signes d’usure sont en règle générale assez évidents. Déformation, affaissement.. sommiers et matelas doivent être parfaitement plats. Si vous sentez les ressorts en vous allongeant, si vous vous enfoncez, si votre matelas garde l’emprunte de votre corps quand vous vous levez, c’est indéniablement le signe d’une détérioration trop avancée.

Les critères d’hygiène ne doivent pas non plus être négligés. En effet, le corps humain perd ½ litre d’eau toutes les nuits. Soit 300 litres d’eau pour un couple à absorber et évacuer chaque année. Un critère à ne pas négliger pour des vies saines au quotidien.

3. Choisir le confort qui vous convient… ferme ou moelleux ?
La meilleure literie est celle qui s’adapte à votre corps. Une literie ferme ET moelleuse… les deux à la fois, c’est possible, et c’est d’ailleurs la clé d’un bien-être optimum. En fonction de votre morphologie, trouvez la bonne conjugaison entre plus ou moins de moelleux et de fermeté, selon plusieurs critères..

La literie que vous choisirez doit avant tout être adaptée à votre organisme. Souple et ferme à la fois, le matelas doit soutenir de manière uniforme toutes les parties du corps.

Il vous faudra donc trouver le bon équilibre de fermeté. Dans le cas d’un matelas trop ferme, l’alignement de la colonne vertébrale n’est plus assuré. Elle doit en effet être maintenue dans une position rectiligne, sans tension ni torsion ligamentaire ou musculaire. Le poids du corps doit être réparti uniformément: épaules, hanches et fesses peuvent s’enfoncer légèrement.

Une bonne literie doit donc favoriser le relâchement et la détente du corps. Elle est relative à la morphologie de chacun. Plus le poids est important, plus une grande fermeté est requise.

Lors de vos essais en magasins, pensez à relâcher votre corps. Vos muscles ainsi que votre colonne vertébrale doivent être détendus.

4. Le bon sommier
Le sommier a un rôle d’amortisseur. Si le matelas supporte 2/3 des efforts mécaniques imposés à la literie par le poids et les mouvements du dormeur, le sommier supporte le 1/3 restant. Il est donc essentiel de choisir le plus adapté.

Le sommier doit être ferme pour absorber sans déformation le poids du dormeur et servir à la fois de support pour matelas. Les deux doivent être adaptés l’un à l’autre, pour des raisons de maintien, mais également car le sommier favorise la ventilation du matelas, et donc l’hygiène générale de la literie. Au regard de ces éléments, il est conseillé d’assembler sommier et matelas de la même marque, pour optimiser le confort de l’ensemble et donc les acheter ou les renouveler en même temps.

5. Quelle taille choisir ?
Pour une personne, 1 lit une place suffit. Vous dormez seul et faites une taille moyenne, un matelas de 90 x 190 cm est suffisant, sauf pour les adeptes de place et de confort absolu qui préfèreront un lit 2 places.

En couple, préférer un lit 2 places, pour dormir sans gêner l’autre. En effet, un dormeur bouge 30 à 40 fois par nuit. On compte ainsi entre 60 et 80 contacts possibles pour un couple. Selon certaines études, une literie grande largeur diminuerait les réveils nocturnes liés aux mouvements de l’autre et au décalage de rythme entre les deux partenaires.

Ainsi, la taille idéale du matelas d’un couple est d’au moins 160 x 200, voire 180 x 200 si la place le permet, pour que chacun puisse respecter son propre rythme. Un matelas de 160 cm permet à tous les dormeurs de vivre leurs nuits sans gêner l’autre. Certains petits dormeurs, ou personnes au réveil facile pourront alors plus aisément se retourner et se lever sans risquer de réveiller leur conjoint. Une vraie liberté pour chacun.

6. En cas d’allergies…
Il est important de choisir la bonne technologie de matelas en respectant quelques règles simples:

- Privilégier les matelas avec garnissage ou coutils traités antibactériens, antiacariens et antifongiques.
– Utiliser des protèges matelas et oreillers anallergiques
– Maintenez la température de votre chambre entre 16 et 18° afin de lutter contre le développement des acariens.
– Aérez la pièce chaque jour, changez fréquemment les draps et passez régulièrement l’aspirateur sur votre matelas.

7. La literie des enfants
Les enfants sont encore plus sensibles à la qualité de leur literie. Une partie de leur croissance se faisant pendant la nuit, un mauvais maintien ou une literie mal adaptée pourraient occasionner des problèmes de dos à l’âge adulte.

Parce qu’il ne faut pas négliger l’importance de l’éducation et des bonnes habitudes, prises dès le plus jeune âge. Les sensibiliser à la qualité de leur sommeil est fondamental pour qu’ils gardent les bons réflexes à l’âge adulte.

Bien que l’enfant semble s’adapter à toute sorte de literie, on risque de ne pas assez se préoccuper de la qualité de sa literie.

8. Changer votre literie, oui mais à quel prix ?
Difficile de déterminer un budget quand il s’agit de son confort.
Mais, partant du principe que votre literie est acquise pour une dizaine d’années, le prix à la nuit demeure plus que raisonnable : entre 0,30* € par nuit pour un ensemble traditionnel et 0,40 € par nuit pour un ensemble haut de gamme… Soit 3 fois moins que le coût journalier d’un abonnement Internet et télévision haut débit.

*prix calculé sur la base du prix moyen d’un ensemble matelas/sommier en 140 x 190 cm

9. Les accessoires, comment choisir ?
- Les oreillers :
Lorsque votre tête repose sur l’oreiller, veillez à ce qu’elle se situe dans le prolongement de la colonne vertébrale pour ne créer aucune tension cervicale ou dorsale.

Pour cela, choisissez l’épaisseur de votre oreiller en fonction de votre carrure. Si vous avez les épaules larges, optez pour un modèle épais, de 12-13cm d’épaisseur, surtout si vous dormez sur le côté. L’oreiller va venir combler le creux de la nuque et éviter une compression au niveau de l’épaule. À l’inverse, pour les gabarits menus, aux épaules étroites, le modèle doit être plus fin (8-9cm).

- Les couettes :
Le grammage correspond au poids du garnissage de la couette. Il peut varier de 180 gr/m² pour les couvertures légères, à 500 gr/m² pour les couettes d’hiver les plus garnies.
Le choix du grammage est important. On considère souvent que plus une couette est lourde, plus elle est chaude. Il faut néanmoins ne pas négliger son confort. Certains individus ont besoin de sentir « le poids de la couette » sur leur corps pour bien dormir tandis que d’autres ne le supportent pas.
Les couettes légères et tempérées sont à privilégier si votre chambre est chauffée à plus de 20°C, si vous avez tendance à très vite avoir chaud, ou si vous cherchez juste une couette légère pour l’été.
Les couettes à indice de chaleur 3/4 sur une échelle de 6, ou les couettes dites « chaudes » sont à choisir si votre chambre est fraîche, ou si vous avez tendance à être frileux.

Les couettes avec l’indice de chaleur le plus important, ou dites « très chaudes », conviennent aux personnes qui ont souvent le sentiment d’avoir froid, même sous une couverture, dont la chambre n’est pas chauffée, ou qui ont besoin d’une couverture chaude et épaisse pour les mois les plus froids de l’année.

Le choix de la couette « toute saison »
Pour les indécis, ou ceux qui ne souhaitent pas changer de couette autant que de saisons, il existe des couettes dites « quatre saisons ».
Elles sont composées de 2 couettes, une légère pour l’été, une plus épaisse à utiliser au printemps ou en automne. Les deux peuvent ensuite être assemblées pour composer une couette idéale en hiver.

10. Essayez votre matelas en magasin !
Il est essentiel de tester sa literie avant de faire son choix, de préférence sur le sommier que l’on souhaite acheter, ou si l’on conserve l’ancien, sur un sommier de technologie équivalente (latte, ressorts…)

Contrairement à une idée reçue, la fatigue n’est pas bonne conseillère lorsqu’on essaye un matelas. Après une journée harassante, le dos apprécie toute position horizontale ; n’importe quel matelas, ou presque, convient… Pour ne pas se tromper, l’idéal est de faire les magasins le matin. Le sommeil est derrière vous et les sensations sont plus affinées.

S’asseoir et toucher la surface ne suffit pas pour bien choisir sa literie. Il vaut mieux s’allonger plusieurs minutes, et fermer les yeux afin de pouvoir se concentrer sur ce que l’on ressent.

Se coucher sur le dos et faire le test suivant: s’il est possible de passer la main entre les reins et le matelas, c’est que ce dernier est trop ferme.

S’appuyer sur un coude: s’il s’enfonce dans le matelas, c’est qu’il n’est pas assez ferme.

Mettez-vous sur le côté : si l’épaule se place correctement dans le matelas sans gène, la fermeté est satisfaisante.

Dans la mesure du possible, si vous dormez à deux, essayer la literie à deux, en pensant à prévoir des vêtements dans lesquels vous serez à l’aise.

dans les archives